Quasi-répétitions.    Pardon ? … Vous pouvez répéter ?

Que sont ces « quasi-répétitions » et comment peut-on les traiter efficacement ?

Dans les domaines de la traduction technique et de la localisation de logiciels, nous sommes amenés à traduire de nombreuses phrases très similaires, avec des changements plus ou moins mineurs :

La gamme Océan est disponible en 4 couleurs et 3 configurations.

La gamme Montagne est disponible en 3 couleurs et 3 configurations.

La gamme Océan est disponible en 2 configuration et 6 couleurs.

La gamme Désert est disponible en 2 couleurs.

Pour continuer, sélectionnez l’option 1 et redémarrez.

Pour continuer, sélectionnez l’option « 1 » et redémarrez !

Pour continuer, sélectionnez l’option 15 et redémarrez.

Pour continuer, veuillez sélectionner l’option 1, puis redémarrez.

Comment traiter efficacement les quasi-répétitions ?

Comment traiter efficacement ces quasi-répétitions ?

Comment peut-on traiter efficacement les quasi-répétitions ?

Comment traiter efficacement des quasi répétitions

L’intervention a duré 12 minutes et s’est terminée vers 18h30.

L’intervention a duré 12 minutes et s’est terminée à 18h30.

L’intervention a duré 45 minutes pour se terminer vers 22h00.

L’intervention a duré 2 heures et s’est terminée vers 14h00 !

Dans un projet de traduction, nous appelons « quasi-répétitions » tous les segments qui sont :

  • très similaires mais pas identiques ;
  • non considérés comme des répétitions par les outils de TAO.

Les différences sont parfois très légères, comme par exemple :

  • différence de format
  • balise supplémentaire
  • valeur numérique
  • ponctuation
  • correction

Les différences peuvent aussi concerner un mot substitué :

  • le nom ou la référence d’un produit
  • une date ou une heure
  • une variante (couleur, taille, option)
  • un nom propre, pays, département

La caractéristique principale des quasi-répétitions est leur structure pratiquement identique qui permet de les décliner très rapidement dans leurs différentes variantes au moment de la traduction.

Pourquoi traiter les quasi-répétitions ?

N’étant pas détectées par les outils de TAO, les quasi-répétitions représentent une source de travail supplémentaire (augmentation du volume à traduire) et un risque élevé d’incohérences (traductions différentes pour des variantes du même texte).

Le traitement des quasi-répétitions consiste à détecter et à « isoler » ces segments du contenu principal à traduire, pour ne les traiter qu’une fois ce contenu traduit et relu.

Ce traitement améliore les 3  principaux facteurs dont résulte une traduction : le coût, la vitesse et la qualité.

Avantage 1 : le coût

Les outils de TAO savent détecter les répétitions exactes, mais pas ces quasi-répétitions, qui sont comptabilisées comme du texte totalement nouveau lors des analyses. Le bénéfice de ces similarités, pourtant fortes, au sein d’un texte à traduire est totalement perdu.

Certaines solutions TAO, comme memoQ, permettent d’analyser « l’homogénéité intrinsèque » d’un projet. Cette fonctionnalité très intéressante permet d’estimer la quantité de quasi-répétitions, mais elle ne permet pas d’en bénéficier directement.

L’analyse d’homogénéité indique simplement, qu’au cours du projet, les traducteurs pourront bénéficier du fruit de leur travail. Mais ils devront tout de même traiter, et ils seront donc légitimement payés pour l’intégralité du texte qui leur est affecté.

Pour réduire les coûts sans léser les traducteurs, le texte quasi-répété doit être exclu de la traduction initiale.

Ainsi, les traducteurs seront bien payés pour l’intégralité du texte qu’ils traduisent, mais le coût de la traduction sera réduit en raison d’un volume total limité, puisqu’il exclut les quasi-répétitions verrouillées lors de la préparation.

Avantage 2 : la vitesse

Comme pour le coût, l’avantage en termes de vitesse provient principalement de la réduction du volume initial à traduire. Ce volume sera logiquement traduit plus rapidement, et sa relecture s’en trouvera aussi grandement accélérée. Le relecteur ne vérifiera chaque phase qu’une seule fois, et n’aura plus besoin de rechercher des phrases similaires pour apporter des corrections de manière homogène (parfois dans plusieurs documents).

Avantage 3 : la qualité

En cours de traduction, les outils TAO sont extrêmement efficaces pour détecter des similarités (totales ou partielles) et proposer des correspondances avec des mémoires de traductions. Certains permettent même de corriger automatiquement les différences mineures entre ces quasi-répétitions, notamment en ajustant les valeurs numériques, en substituant certains noms, ou en rétablissant les mises en forme et balises.

Mais ces mêmes outils sont absolument inefficaces pour isoler les quasi-répétitions.

Lorsque le relecteur corrige un segment, l’outil de TAO pourra généralement propager cette correction à toutes les répétitions parfaitement IDENTIQUES au sein du document ou de la section en cours de révision.

Toutefois, les quasi-répétitions sont complètement ignorées par cette propagation. Le relecteur devra donc prendre soin de rechercher systématiquement les phases similaires pour toutes les corriger de manière cohérente. Mais en cas d’oublis ou de corrections incomplètes, aucun module de contrôle qualité ne pourra déceler ces incohérences.

Le traitement des quasi-répétitions garantit une meilleure cohérence, car l’intégralité du texte traduit est relu et vérifié avant d’être propagé aux répétitions et aux phrases similaires.

Comment procéder ?

Le traitement des répétitions exactes est une pratique déjà répandue sous différentes formes auprès de certaines agences de traduction.

Mais nous avons mis en place un système innovant permettant un traitement rapide et efficace de tous les types de répétitions (exactes et quasi-répétitions) :

  1. Détection des répétitions exactes et des quasi-répétitions
  2. Blocage (verrouillage) des répétitions exactes et des quasi-répétitions
  3. Traduction et relecture limitées au texte non bloqué
  4. Contrôle de cohérence sur le texte traduit
  5. Déblocage des répétitions exactes et des quasi-répétitions
  6. Traduction des répétitions exactes et des quasi-répétitions à partir de la mémoire de traduction relue
  7. Contrôle qualité global final

IMPORTANT
Dans cette procédure, la traduction des quasi-répétitions à partir de la mémoire de traduction relue (étape 6) nécessite des ajustements pour prendre en compte des différences mineures, mais réelles, entre l’entrée de la mémoire et le texte quasi-répété. Cette étape doit toujours être effectuée par un linguiste maîtrisant la langue cible.

DFR : la solution Kevrenn

Chez Kevrenn, nous traitons souvent des fichiers devant être mis à jour régulièrement et des contenus comportant de nombreuses similitudes.

Nous travaillons aussi sur des projets multilingues où l’avantage de l’optimisation des sources est démultiplié par le nombre de langues à traiter.

Nous avons donc toujours été concernés par le problème des quasi-répétitions, et avons tenté plusieurs approches.

  • Pendant de nombreuses années, nous avons utilisé une procédure « maison » longue et compliquée pour optimiser les sources.
  • Nous avons ensuite cherché à savoir si des solutions existaient sur le marché, en vain.
  • Nous avons alors conçu et développé la solution DFR, que nous utilisons avec succès depuis plusieurs années.

Quelques informations sur DFR

Démonstration de DFR pour traiter les quasi-répétitions

Démonstration de DFR

L’outil DFR fait partie des solutions d’optimisation proposées par Kevrenn.

Il est utilisé systématiquement pour tous les projets de traduction qui nous sont confiés.

Mais vous pouvez également en profiter pour optimiser vos projets avant d’effectuer vos traductions en interne ou les confier à des prestataires externes avec qui vous travaillez depuis de nombreuses années.

Développé initialement pour l’environnement de TAO memoQ, DFR est désormais compatible avec les principales plateformes de TAO du marché. Une version commerciale est proposée aux agences intéressées par cette solution unique.

N’hésitez pas à nous contacter pour obtenir plus d’informations sur cette nouvelle méthode d’optimisation ou pour demander une démonstration.